Un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) permet de transformer l’actif accumulé dans un régime d’épargne enregistré – le plus souvent un REER – en un revenu de retraite.

Vous pouvez transférer un REER dans un FERR, en franchise d’impôt, en tout temps avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire de naissance. Vous devez aussi commencer à tirer un revenu de retraite de votre FERR au plus tard à la fin de l’année suivante.

Vous ne payez pas d’impôt lorsque vous virez votre épargne dans votre FERR puisque vous ne faites aucun retrait en espèces à ce moment‑là. Par contre, les prestations provenant du FERR sont imposables l’année même de leur versement.

Le FERR offre beaucoup de souplesse en ce qui a trait aux prestations. Vous pouvez en choisir le montant, sous réserve d’un minimum prescrit en fonction de la valeur de votre FERR et de votre âge au début de chaque année. Vous pouvez également faire varier le montant de vos prestations d’une année à l’autre, en fonction de vos besoins en matière de revenu et de vos obligations financières. Vous pouvez, par exemple, choisir d’augmenter vos prestations d’une année à l’autre afin de contrer l’effet de l’inflation.

Cette plus grande souplesse s’accompagne toutefois de plus grandes responsabilités. Plus vous retirerez d’argent les premières années, moins il vous en restera à long terme. Votre épargne pourrait donc vous durer votre vie entière ou seulement quelques années, selon vos choix. En combinant des FERR et des rentes, vous pouvez réduire le risque de manquer d’argent en raison de retraits trop importants.

N’oubliez pas que les retraits importants peuvent également avoir une incidence sur votre taux d’imposition marginal pour l’année, ce qui peut accroître le montant total d’impôt que vous aurez à payer.